>

Les signes et les solutions du surentraînement en musculation

October 21, 2015 0 Comments

Les signes et les solutions du surentraînement en musculation

Vous ne faites plus de progrès alors que vous vous entraînez autant voire plus qu'auparavant ? Stop ! vous frôlez peut-être le surentraînement .
A trop vouloir en faire, vous risquez de ne plus progresser ou,
pire de vous blesser. Restez raisonnable. 

Les signes 


Vous êtes fatigué, irritable ? malgré des entraînements toujours aussi réguliers, voire plus intenses, vous n'obtenez pas de résultat ? Attention, vous frôlez peut-être le surentraînement. Vous doutez ? Vous pensez que le surentraînement ne peut toucher que les athlète de haut niveau ? Erreur ! le surentraînement peut toucher n'importe qui, y compris le débutant. Car le surentraînement est simplement la conséquence d'un entrainement mal conduit ou inadapté, pas forcément d'un entrainement trop intensif.

Les solutions


Si vous êtes en surentraînement, cela implique que votre organisme ne dispose pas d'assez temps pour récupérer entre deux séance. Peut-être vos séance sont-elles trop intense, mais il y a ainsi fort à parier aussi que le principal problème se situe dans votre planning et votre organisation. Si vous vous astreignez à des heures d'entrainement après des journées de travail harassantes, si vous ne prenez jamais de repos ou si vous manquez de sommeil, vous multipliez les risques d’être touché par le problème. La seule parade ? Levez le pied .

Le bon tempo


- Fractionnez vous séances si vous êtes dans une période difficile et étalez la même quantité de travail sur plusieurs jours. 
- Incluez nécessairement dans votre planning des jours off, sans entrainement.

- Ne négligez jamais le retour au calme (exercices moins difficiles) et les étirements en fin de séance.

-  Pensez à alterner la musculation avec quelques séance de natation ou de yoga pour récupérer et surtout oublier la performance.



Vous pourriez aussi aimer

0 commentaires: